jeudi, 31 décembre 2020 18:05

Un bébé prématuré

Bébé s'annonce trop tôt… Que penser, quels sont les risques et les conséquences?
Un résumé de la question.
Publié dans Problèmes
samedi, 05 décembre 2020 11:52

Vapote et grossesse

Cigarette électronique et grossesse
 
L’effet néfaste du tabagisme sur la grossesse et lors de l’allaitement est avéré.
En plus de substances cancérigènes, la fumée de tabac contient du gaz carbonique, du monoxyde de carbone, de l’acide cyanhydriques et des hydrocarbures.
Cela augmente notamment le risque de fausse couche, de grossesse extra-utérine, d’accouchement prématuré, de bébé de poids insuffisant.
Chez le nouveau-né, cela augmente le risque de mort subite.
Chez l’enfant exposé, on constate plus de retard scolaire et de troubles du comportement. Vous trouverez plus de détails dans l’article que nous y avons consacré précédemment.
 
La cigarette électronique n’expose pas au cancer et l’absence de combustion ou de monoxyde de carbone est un avantage par rapport au tabac.
Mais elle contient du propylène-glycol et du formaldéhyde, qui irritent le système respiratoire, ainsi que des métaux lourds et jusqu’à 7000 additifs dont l’effet est impossible à juger.
Les études scientifiques, quoique partagées, concluent que la plus grande prudence reste de rigueur.
 
Durant la grossesse, cette précaution reste bien sûr d’application.
Aucune étude ne démontre l’innocuité des nombreux additifs de l’e-cigarette sur le fœtus.
Cependant, elle n’a pas d’incidence sur le risque de naissance prématurée ou de petit poids de naissance.
Notez que si elle contient de la nicotine, les effets délétères de celle-ci sont les mêmes qu’avec une cigarette, notamment sur le développement des poumons et des bronches du bébé. De même, l’usage mixte de tabac et de vapote revient au risque du tabac.
 
En pratique, il reste préférable d’utiliser les autres méthodes de sevrage.
Ce n’est qu’en cas d’échec de celles-ci que l’e-cigarette peut être envisagée, en choisissant des mélanges sans alcool et pauvres en nicotine.
 
L’e-cigarette reste moins nocive que le tabac.
Si la femme enceinte a l’habitude de vapoter et en garde le besoin, autant continuer et diminuer progressivement. Tout plutôt que la reprise du tabagisme.
 
Pensez à votre bébé ! N’hésitez pas à en parler en consultation.
Publié dans Problèmes
samedi, 03 octobre 2020 15:30

Tabac et grossesse

Imaginez-vous un nouveau-né une cigarette aux lèvres…
Alors, vous aussi arrêtez de fumer !
Ci-jointes quelques notions intéressantes et des pistes d'aide.
Publié dans Un bébé bientôt
dimanche, 28 juin 2020 14:24

Avion-et-grossesse

Le confinement diminue, l'été est là.
Enceinte et un projet de voyage ? Quelles précautions ?

Avion et grossesse 
Le risque de phlébite et de sa possible conséquence grave, l’embolie pulmonaire, est de 1 à 3 pour 1000 personnes. Durant la grossesse, ce risque augmente jusqu’à 4 fois, par compression des veines et hypercoagulabilité. Les facteurs favorisants sont : surpoids, âge, tabagisme, diabète, hypertension artérielle, jumeaux, antécédent de problème de vaisseaux ou de coagulation.
Le risque est encore plus élevé durant les 6 semaines après accouchement, surtout en cas de césarienne.
Un trajet en avion de plus de 5000 km représente un risque supplémentaire dû à l’immobilité et à un air plus pauvre et sec.
Au premier trimestre de grossesse, un vol est déconseillé en cas de menace de fausse couche (saignements).
Au troisième trimestre, un vol est déconseillé en cas de contractions prématurées, d’antécédent de rupture prématurée de la poche des eaux et/ou d’accouchement prématuré.
Dans tous les cas, il faut porter des sous-vêtements et vêtements amples, choisir un siège côté allée pour se promener souvent, bien s’hydrater, éviter la chaleur, l’alcool et les somnifères. Le port de bas à varices est souhaité. Dans certains cas précis, le gynécologue prescrira des anticoagulants.
Le risque de d’exposition aux rayons cosmiques est négligeable, celui des portes de sécurité est nul.
La plupart des compagnies aériennes interdisent un vol après 36 ou 37 semaines de grossesse, 32 semaines en cas de jumeaux. Il est très utile de se munir d’un certificat du gynécologue à partir de 28 semaines.
Ne négligez pas les précautions d’usage (hépatites, Zika, gastro-entérite, sécurité médicale à destination, assurances) et informez-vous quant aux vaccins éventuels. Pour éviter le Covid, respectez la distanciation, le port du masque et l’hygiène des mains.
Parlez-en en consultation avant votre réservation et votre départ.
Dr Christian Gautier
28/6/2020
 

Publié dans Suivi de grossesse
dimanche, 03 mai 2020 16:11

Prééclampsie

Durant le troisième trimestre de grossesse, la tension artérielle peut parfois trop augmenter.
Si ce signe est associé à des oedèmes et à l'apparition de protéines dans le surines, on parle de prééclampsie.
Situation à déceler, traiter et surveiller. Quelques données sur cette question.
Publié dans Problèmes
samedi, 04 avril 2020 15:04

Coronavirus et grossesse: bilan en avril

Où en sont nos connaissances en ce début avril ?
Un court bilan.
samedi, 29 février 2020 16:03

Prééclampsie

La prééclampsie consiste, au 3e trimestre de grossesse, en l'association: hypertension artérielle, oedèmes, protéines dans les urines.
De quoi s'agit-il ? Est-ce dangereux ? Quelques notions sur ces questions.
Publié dans Problèmes
samedi, 05 octobre 2019 13:07

Drépanocytose

L'anémie falciforme, appelée aussi drépanocytose, atteint beaucoup de femmes de race africaine.
Elle doit être dépistée, en particulier lors de la grossesse.
Pour traiter l'anémie qui affaiblit la Maman.
Aussi pour estimer le risque de transmission au bébé.
Voici quelques explications.
 
Publié dans Problèmes
samedi, 06 juillet 2019 18:41

Methode Guillarme

Pour accompagner la grossesse, pour préparer l'accouchement, voici une des méthodes qui peuvent être utiles.
Elle nécessite kinésithérapeute ou sage-femme habilités.
samedi, 06 juillet 2019 18:26

Methode Guillarme

Pour accompagner la grossesse, pour préparer l'accouchement, voici une des méthodes qui peuvent être utiles.
Elle nécessite kinésithérapeute ou sage-femme habilités.
Page 1 sur 7